11 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

Les enfants de la lampe magique T1 : Le secret d’Akhenaton – P. B. Kerr

les_enfants_de_la_lampe_magique

La vieille horloge, qui depuis le début du dîner égrenait les secondes avec la régularité d’un métronome, s’arrêta brusquement, plongeant la pièce dans un silence presque palpable. Pour les jumeaux, ce fut comme un mystérieux déclic : ils réalisèrent subitement que leur passé était révolu et qu’ils étaient sur le point d’entamer une nouvelle vie.

Publication originale en 2004.
Éd. française Bayard Jeunesse en 2005.
Genre : roman jeunesse, fantastique
Thèmes abordés : mythologie, gémellité, mythologie égyptienne, secret de famille, apprentissage, vœu

Résumé : À 12 ans, John et sa sœur jumelle Philippa mènent une existence ordinaire avec leur parent à New York … Jusqu’au jour où John remarque sur le mur de sa chambre une étrange fissure. Peu après, les jumeaux lisent dans le journal qu’un séisme a secoué l’Egypte. Sur une photo du musée du Caire, ils reconnaissent, stupéfait, une fissure identique. Incroyable coïncidence !
Dès lors, des événements insensés se succèdent, qui vient bouleverser la vie des deux enfants. Dans un même rêve, ils découvrent l’existence de Nemrod, leur oncle excentrique, qu’ils ne tardent pas à rejoindre à Londres. Il révélera à ses neveux leur véritable identité, et les pouvoirs extraordinaires qu’ils possèdent à leur insu …
Les voilà embarqués dans une lutte titanesque du bien contre le mal. De l’Angleterre à la Russie en passant par l’Egypte, ils devront affronter les êtres de feu, les djinns, dans une quête périlleuse, à la recherche du tombeau du pharaon Akhenaton : la terrible momie menace en effet l’équilibre du monde …

••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Auteur : P. B. Kerr vit à Londres, avec sa femme et ses trois enfants. Il est l’auteur, sous le nom de Philip Kerr, de nombreux thriller pour adultes.
Le secret d’Akhenaton, premier volume de la trilogie Les enfants de la lampe magique, est son premier roman pour la jeunesse, qu’il a écrit pour ses enfants.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Mon avis : Une réussite. J’ai lu ce roman à l’adolescence et je l’ai aimé de bout en bout. (Vous verriez l’état du livre, vous comprendriez tout de suite à quel point je l’ai aimé ..)
John et Philippa sont à la fois drôles et touchant. Drôle car les deux se moquent l’un de l’autre régulièrement et touchant car se dessine malgré tout une profonde affection et un lien très fort entre les jumeaux. Lien qui se renforce au fur et à mesure que le frère et la soeur découvrent qui ils/elles sont vraiment.
Nemrod est mon préféré : l’oncle excentrique et en même temps le guide qui apprend aux deux jeunes gens comment appréhender leur nature, le personnage du vieux guide à la Gandalf je trouve, avec juste ce qu’il faut de bizarrerrie ; le conflit entre Layla, la mère des jumeaux et Nemrod, n’est pas réellement exploité car traité avec légèreté (rien d’étonnant à un roman jeunesse) mais je trouve ça dommage ; cela aurait donné plus d’épaisseur au personnage qui ne sort finalement que très peu de son rôle de guide pour son neveu et sa nièce, plaçant les personnages qui l’entourent comme Gromell et Mister Raskhasas dans le rôle d’éternels seconds. 
Mais si j’aime les séries de romans, ça n’est pas pour rien : les personnages, l’histoire, l’univers ne font que s’étoffer au fur et à mesure, donnant de l’importance à des petits détails qui font le sel d’une oeuvre selon moi. Rendez-vous est donné le mois prochain pour la critique du T2 !

Laisser un commentaire