03 juillet 2017 ~ 0 Commentaire

Titania 3.0 – Pauline Pucciano

Merci à Booknode et les éditions Magnard Jeunesse !

titania3.0« Je t’ai suivie, fille de cendre et de ravage
Et j’effeuille un à un tes multiples visages,
Tes corps superposés qui me content l’histoire
Sans sens de tes métaphores illusoires.
Je t’ai aimée, fille de neige et d’artifice,
Reine de chair et de diamant, je t’ai aimée
Chef d’oeuvre de rêve et de sang, beauté factice …
Il se peut, mon amour, que je désobéisse
Aux lignes des destins que ta main a tracées. »

Publication originale en 2017.
Éditions Magnard Jeunesse.
Genre : roman
Thèmes abordés : dystopie, technologie, amour, politique, économie, société libérale, poésie

Le résumé : Paris, XXIIème siècle. La société devenue ultralibérale n’obéit plus qu’aux lois impitoyables de l’argent, des réseaux sociaux et du paraître. De grandes multinationales amassent des millions, dont Morgane Corp., qui fait fortune en prélevant et revendant des organes …
Titania est devenue une icône des réseaux sociaux au physique presque irréel, tant elle ne cesse de modifier son apparence. Adulée, suivie par des millions de followers, rien ne la prédestine à rencontrer Jan, simple jeune homme de dix-neuf ans, poètes à ses heures perdues. Et pourtant ! Lorsqu’ils se rencontrent, c’est le coup de foudre.
Ce que ne sait pas encore Jan, c’est que cette créature énigmatique, à cent lieux de son univers, a signé un pacte avec la mort … Peu à peu, il mesure toute sa fragilité. Mais leur histoire d’amour naissante se complique lorsqu’un officier de police ordonne à Jan d’enquêter sur elle. Qui est Titania ? D’où provient sa richesse ? Que cache son immense solitude ? En cherchant à comprendre, Jan découvre à quel point il est urgent de la sauver.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••

L’auteure : Auteure web populaire, Pauline Pucciano est lauréate du Prix du manuscrit francophone 2015 pour sa nouvelle Titania 2.0, qui est la version première de Titania 3.0, plus destiné à des adolescents. Enseignante en Martinique, elle a déjà publié La trilogie d’Albâtre aux éditions du Net, et écrit à la fois pour le théâtre, des contes pour enfants, de la poésie…

••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Mon avis : Avant de commencer, je tiens à remercier Booknode, et les éditions Magnard Jeunesse pour m’avoir envoyé ce roman, qui m’a beaucoup plu. 

Je m’attendais à un roman reposant principalement sur l’histoire d’amour entre Titania et Jan. Bref, à quelque chose de romantique, voir sirupeux.

Eh bien pas du tout ! Si l’histoire d’amour est effectivement très présente et Jan un peu agaçant dans le poète romantique à souhait, l’histoire d’amour est bien plus adulte et bien plus sombre que ce à quoi l’on pourrait s’attendre. Au fil des pages, elle s’inscrit dans un contexte politico-social qui me faisait penser aux dystopie fleurissant ces dernières années en librairie comme sur écran. Jan et Titania sont souvent présenté comme des enfants qui s’aiment trop vite, trop fort, tel des adolescents emportés par leur premier amour. Pourtant, la poésie, très présente, est bien plus adulte que ne le laisse supposer la fragilité de Titania et l’esprit chevaleresque de Jan.
Deux enfants qui grandissent trop vite, dans un monde d’adulte dominé par le cynisme et la technologie. 
La ville, immense, grouillante, débordante. C’est un personnage à part entière. Les descriptions laissent imaginer des décors époustouflants, grandiose et étrange. Cela me faisait penser aux décors du film Ghost in the Shell, avec la très belle Scarlet Johansson. Et si la technologie apporte de nombreux avantages : Jan qui discute avec sa mère, bien que celle-ci soit décédé, Titania qui visionne ses souvenirs, encore et encore … Mais au fur et à mesure, c’est un cercle vicieux : on se perd dans les souvenirs qui ne sont pas réel, la ville hyper technologique devient un monstre dans lequel les destins se noient, dans lequel certaines personnes n’ont plus le droit d’exister : ce sont les HR, les Hors Réseau. Pas d’identifiant et donc, aucune existence légale. Et pourtant, Mytho, un homme débrouillard avec une force de caractère à laquelle on ne s’attend pas, nous montre que la liberté, c’est finalement de vivre en dehors du système.
Des contradictions qui viennent encore étoffer l’univers de Pauline Pucciano. Un univers riche et travaillé, qui, à mon sens mérite un deuxième tome. Car j’aimerais vraiment voir le combat de Titania et Jan contre les multinationales comme Morgane Corp. L’aspect plus politique de ce tome serait, je pense, une excellente chose. 

Laisser un commentaire