29 juin 2017 ~ 1 Commentaire

La reine

Hasard des astres, hagard.
Te voilà sortit du brouillard.
Le bout du tunnel, enfin !
Il était temps de retrouver
Le long, si long chemin
De la victoire et de la liberté.
Tu ne peux t’empêcher de sourire,
Sous cape, bon gré mal gré.
Et sans coup férir, tu soutiens
Le regard inquisiteur
De ton observateur de voisin.
Qui, le cœur au bord des lèvres
Abandonne la partie.
Tu savoure la fièvre
De la victoire, aux airs d’utopie.
Car du bluff au poker, tu es la reine.

Une réponse à “La reine”

  1. « God save the queen »

    Dernière publication sur Constantinescu : décembre


Laisser un commentaire