25 juin 2017 ~ 0 Commentaire

Le symbole perdu – Dan Brown

le_symbole_perdu

« Langdon entendit à peine le policier. Il y a d’autres tatouages, songea-t-il. Même sans voir le bout des trois autres doigts, il était persuadé qu’on les avait marqué de manière bien spécifique. Ainsi le voulait la coutume. Cinq symbole au total. Ils étaient restés les mêmes malgré le passage des millénaires – et leur signification aussi.
La Main symbolisait une invitation.« 

Publication originale en 2009.
Éd. française Jean Claude Lattès.
Genre : thriller ésotérique
Thèmes abordés : ésotérisme, enquêtes, franc-maçonnerie, suspens, symbologie, sociétés secrètes

Résumé : Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d’urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir-même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d’une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche  du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie.
Une aventure où s’affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

•••••••••••••••••••••••••••

L’auteur : né en juin 1964, il est fils d’un mathématicien et d’une musicienne. Après avoir obtenu son diplôme dans un pensionnat élitiste (dans lequel enseignait son père), Dan Brown se tourna vers une carrière musicale, fondant sa maison de disque, Dalliance, et créant des arrangements et des effets avec un synthétiseur. Après sa rencontre avec Blythe Newlon, qu’il épousa en 1997, Dan Brown bénéficia de l’aide de cette dernière pour la promotion de son travail, que ce soit au sein de l’Académie nationale des paroliers ou en tant qu’auteur. Dan Brown est surtout connu pour son roman Da Vinci Code, son quatrième roman, vendu à plus de 60 millions d’exemplaires, premier d’une longue série en scène le spécialiste de la symbologie et des sociétés secrètes Robert Langdon.
Vous pouvez retrouver toutes les nouveautés de l’auteur sur son site officiel en cliquant ici.

•••••••••••••••••••••••••••

Mon avis : J’ai toujours été fascinée par la symbologie, les sociétés secrètes, les mystères. Ce roman, très épais (595 pages, grand format), rassemble tout ce que j’aime, avec une bonne dose de mysticisme, de franc-maçonnerie et de drame familial.
L’écriture est fluide, sans lourdeurs et Dan Brown est un auteur qui sait ménager ses effets de surprise. Les personnages, loin des clichés, sont entiers et parfois drôle, souvent touchant. Aussi uniques que profonds, chacun a son histoire et son caractère, de la volonté de Katherine a rationaliser ce qui ne peut s’expliquer à la montre de Langdon, souvenir d’enfance précieux. C’est aussi ce qui fait l’intelligence d’un récit qui ne serait autrement qu’une vaste théorie du complet, une quête où la souris doit courir plus vite que le chat …
L’intrigue est longue mais haletante, courant de mystères en énigmes, sans laisser parfois au lecteur le temps d’assimiler toutes les informations qui font la saveur des thrillers ésotériques de Dan Brown. C’est, à mon sens, le principal (et le seul) bémol de l’intrigue ; en dehors de cela, c’est un roman passionnant et qui tient son lecteur en haleine. 
La passion de Dan Brown pour la symbologie, l’histoire, les sociétés secrètes est flagrante et exploitée autant qu’il est possible de le faire, se servant des légendes sur les plus grands personnages historiques ou les fantasmes lié par exemple aux franc-maçons. C’est aussi ce qui fait la « patte » des Robert Langdon depuis Da Vinci Code.
Dans l’ensemble, c’est un bon roman, un thriller captivant bien qu’on soit loin d’un exercice littéraire.

Laisser un commentaire