12 avril 2017 ~ 1 Commentaire

La meurtrissure

C’est en regardant un reportage à propos de la Grande Guerre que ces mots me sont venus. À tous ceux que l’on a sacrifié sur le champ de bataille.

Pleurent les âmes, crient les cœurs
Meurtris.
Vive est la perte, dur est le mal.
Meurtris sont les esprits,
Par tant de violence écœurés
Sont les enfants sitôt projeté.
À peine touchés sont les anciens,
Survivants de cuir dur
À l’âme d’acier forgé.
Pleurent les âmes, crient les cœurs.
Meurtris.

© Chlo Plume, 6 mars 2017

Une réponse à “La meurtrissure”

  1. il ne reste que des photos jaunies, des médailles, et nos mémoires meurtres par tant de cris de toutes ces vies.

    Dernière publication sur Chatnine : AQUATIC, l'hippopo


Laisser un commentaire