15 février 2017 ~ 0 Commentaire

La Lumeda, perle du net.

IMPORTANT : la lecture est réservée au plus de dix-sept ans et aux personnes ouvertes à l’amour entre personnes de même sexe. À ceux qui ne sont pas intéressés, merci de passer votre chemin.

Les récits érotiques ont ce plus de plonger au cœur des sensations et des sentiments du corps et de l’âme. Ce n’est pas seulement parce qu’il s’agit de sexe ; c’est aussi parce que ce genre de récit est ouvert et parle à tous.

C’est ce qui me plaît dans ce genre de récit : ce côté … presque populaire mais aussi la finesse d’un récit comme celui dont je vais parler aujourd’hui.

Je suis tombée sur ce récit en cherchant des exemples de fictions érotiques. Il est vrai que cela pullule sur Internet mais plus rares sont les récits d’une grande qualité. La Lumeda en fait partie. Plus qu’un récit érotique, c’est une fresque érotique et amoureuse. Plus que du sexe, c’est une véritable nouvelle, tissée avec soin et raconté avec talent.

Bonne lecture.

La Lumeda est une fiction, une histoire entre deux femmes.

L’histoire se déroule en Lynève, petit pays fictif entre la France, la Belgique et la Suisse. Toutefois, l’auteure de ce récit précise que le système politique, judiciaire et éducatif ressemble grandement à la France.

Katherine de Lonay est l’héritière d’un empire industriel immense, la fille unique de hauts personnages de la jet-set. L’univers doré dans lequel a grandit la jeune fille se fissure peu à peu alors qu’elle grandit. Puis Kate se retrouve envoyé à la Lumeda lorsque ses parents découvrent son secret, un secret lourd et pourtant … La Lumeda est une pension hors de prix, réservé aux enfants issus de la haute bourgeoisie, voire l’aristocratie. Seulement, Emma ne correspond pas à ce schéma. Pour quelle raison a-t-elle voulu quitter sa mère aimante, sa maison si chaleureuse pour une pension où tous lui font sentir qu’elle n’est pas à sa place ?

••••••••••••••••••••••••••• 

Six ans plus tard : Nous retrouvons les protagonistes précédentes, Emma, Kate, Eva, Liz … Les amies ont grandit, elles sont devenues des adultes. Toujours aussi soudé, le petit groupe traverse bien des épreuves. Entre souvenirs et vieilles rancœurs, Kate affronte son passé quand Liz et Eva sont confrontés à un futur qui ne semble pas se réaliser. Et si vous ne comprenez pas de quoi je parle, c’est ici que ça se passe.

••••••••••••••••••••••••••• 

Mon avis : sur la Lumeda. C’est une fiction plus qu’intéressante, c’est passionnant. Lorsque j’ai découvert ce récit, il m’était plus que difficile de m’en détacher. Les personnages ainsi que le contexte sont bien campés. Les portraits et descriptions sont plein de finesses et pleinement cohérents. Ce qui permet de rendre encore plus crédible le synopsis : des drames personnels, la découverte d’une partie de soi … Récit d’initiation, d’apprentissage. Je crois que ceci pourrait parler à tous, y compris à ceux qui ne vivent pas les mêmes expériences car on est là sur un récit peignant l’adolescence et le passage à l’âge adulte.

Mon avis : sur Eaux Troubles. Suite du précédent. Une ellipse de six ans permet de planter un nouveau cadre mais aussi des personnages qui, s’ils ressemblent à ceux que l’on a connut auparavant, sont différents. Ils ont grandit, ils ont appris et c’est face à une vie adulte qu’on les retrouve. Pour autant, les doutes, les peurs, les rancœurs sont toujours là. Et il est temps pour certaines de crever l’abcès … Un récit bien dessiné où le pourquoi du comment met du temps à se dessiner. Le suspense est présent, bien présent et l’auteur nous le fait bien savoir. Plus court, il est aussi porteurs de promesses. La fin nous laisse comme un gout d’inachevé, comme si rien n’était terminé alors que l’auteur nous fait comprendre qu’elle n’a plus rien à dire.

Laisser un commentaire