01 janvier 2017 ~ 0 Commentaire

Déjà dead – Kathy Reichs

deja_dead_kathy_reichs


« Une enquête de Temperance Brennan, l’héroine de la série Bones.« 

Publication originale en 1997, publication française en 1998.
Publié aux Éditions Robert Laffont collection Pocket.
Traduit de l’anglais par Laurence Ink.
Genre : polar, thriller
Thèmes abordés : science médico-légal, enquête, famille

Résumé : Un beau jour d’été à Montréal, sur la table de dissection du laboratoire de médecine légale de la police provinciale, arrive un cadavre découvert dans l’ancien parc du Grand Séminaire. Le docteur Temperance Brennan est chargée d’autospier ce qu’il reste d’une femme découpée en morceaux.
Sa sinistre expertise va l’amener en première ligne de l’enquête, face à l’assassin pervers qui collectionne les victimes féminines …
Armée de son scalpel et de son instinct, Temperance traque le tueur en série. Cinq femmes sont déjà mortes. Sera-t-elle la prochaine ?

•••••••••••••••••••••••••••

L’auteure : Kathy Reichs est née e 1948. Anthropologue judiciaire, conférencière, auteure, elle partage son temps entre la Caroline du Nord et Montréal (qui est le décor de nombre de ses romans). Kathy Reichs est surtout la productrice de la série Bones, inspiré par sa série incarnant l’anthropologue judiciaire Temperance Brennan. Retrouvez l’auteure sur son site ICI.

•••••••••••••••••••••••••••

Mon avis : Bien écrit, on sent toutefois l’influence scientifique par une écriture sobre et souvent factuelle. L’intrigue est lente à se mettre en place et se dérouler ; toutefois ces longueurs offrent une profondeur au personnage du docteur Brennan : c’est son quotidien. Expertiser des corps, remplir des papiers administratifs, etc. Un personnage qui se creuse, tout en nuances ; mais qui ne ressemble guère à celui incarné par Emily Deschanel, plus froid.
Ce qui est intéressant également, c’est la complexité des relations humaines tissées par Kathy Reichs. : relation mère-fille (distendue car l’une vit aux États-Unis l’autre au Canada, distendue car elles ne se comprennent plus mais s’aiment profondément), relations professionnelles (l’inspecteur Claudel, muffle impoli et hautain, que Brennan ne supporte pas) ou amicale (avec cette meilleure amie soudain distante et tergiversante).
Excellent roman dont l’intrigue, bien que lente, n’en demeure pas moins passionnante. C’est une course, une course de preuves en témoins, à la recherche du moindre indice qui pourrait, qui sait, prévenir le prochain crime. D’anthropologue, notre scientifique devient enquêtrice, posant des questions, cherchant des témoins, de preuves. Mais le risque n’est-il pas de devenir la cible de ce psychopathe haïssant les femmes ?
Temperance veut savoir. Qui est ce meurtrier ? Pourquoi tuer ces femmes ?
Une quête de la vérité qui a un prix.
Un prix très lourd.

Laisser un commentaire