07 décembre 2016 ~ 1 Commentaire

La Voleuse de livres – Marcus Zusak

la_voleuse_de_livre

1939. En Allemagne nazie. Le pays retient son souffle. La Mort n’a jamais été si occupée et jamais elle ne le sera autant.

Publication française chez Pocket Jeunesse en 2007.
Traduit de l’anglais australien par Marie-France Girod.
Genre : Fiction, fiction historique, littérature jeunesse
Thèmes abordés : mort, guerre, livre, enfance, Histoire

C’est la Mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d’un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Tout semble perdu d’avance, sauf quand se distinguent des enfants rebelles et des Allemands qui n’obéissent pas aux règles …

••••••••••••••••••••••••••••••

L’auteur : Markus Zusak est né en 1975 à Sydney. Il y est professeur d’anglais à l’Université de Sydney. Il publie son premier roman, The Underdog, en 1998, puis, en 2000, Combat de frères, grand succès en Australie et publié chez Hachette Jeunesse en France. La Voleuse de livres paraît en 2005 en Australie, l’année suivante aux Etats-Unis, et en 2007 en France, où il a rencontré un grand succès.

••••••••••••••••••••••••••••••

Mon avis : Un roman, écrit avec finesse et sobriété. Le point de vue de la Mort elle-même, narratrice détachée, justifie l’écriture presque sans émotions, comme complètement indifférente aux émotions humaines. J’ai dit « presque » car même la Mort se montre touchée par Liesel, et semble s’attacher à elle, autant qu’elle le pourrait.
Les personnages sont un pilier de ce roman où Liesel apprend à grandir dans un monde en guerre ; et s’ils peuvent, sous l’écriture de la Mort, manquer de finesse, ils n’en demeurent pas moins particulièrement intéressant.
Je dirais, pour achever mon propos, que c’est un roman qui mérite amplement son succès, à la fois originale et juste.

Eh bien, qu’est-ce que vous faites encore là ? Aller, on se bouge ! Comment ça, on va où ? Bah, dénicher La Voleuse de livres. RANGEZ-MOI CET ORDINATEUR !

Une réponse à “La Voleuse de livres – Marcus Zusak”

  1. Un très bon roman !

    Dernière publication sur Des mots et des mailles : Deux cigarettes dans le noir


Laisser un commentaire