03 décembre 2016 ~ 0 Commentaire

Un blog trop mortel – Madeleine Roux

« Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez … Aidez-nous ! »

un-blog-trop-mortel

Publié en 2011 chez Fleuve Noir, collection française Univers Poche. Traduit de l’américain par Sonia Quémener.

 

Résumé : Je m’appelle Allison Hewitt.
Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m’accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S’il existe vraiment.
Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez …
Aidez-nous !

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

L’auteur : Madeleine Roux est née dans le Minnesota. Diplômée en création littéraire en 2008. C’est peu de temps après qu’elle a commencé son blog fiction Allison Hewitt est piégée et l’engouement a été tel que les éditeurs ont demandé à Madeleine Roux d’en faire un roman. L’auteure a par la suite publié plusieurs grands succès, comme la série Asylum. Elle vit aujourd’hui dans le Wisconsin.

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

 

Mon avis : J’ai vraiment adoré ce roman. L’écriture est soignée, montre une grande maîtrise littéraire ainsi que beaucoup d’humour. La situation (survivre dans un monde apocalyptique) pousse à une écriture grave, parfois lourde de sens, mais contrebalancé par des moments plus légers, où le rire domine.
Un autre point intéressant est le format de base du roman : le blog. Un pont entre deux mondes que beaucoup estiment opposés quand ils sont complémentaires. Le blog est le support d’une fiction sur le long terme qui peut aussi offrir un second souffle au monde de l’édition, qui se trouve parfois dépassé par l’expansion éclair du numérique. 
Sans compter qu’il a un autre argument de taille : les zombies. J’ai toujours aimé les zombies, depuis le cultissime film de Georges Romero La Nuit des Morts-Vivants jusqu’à la série The Walking Dead en passant par Midnight Movie de Tobe Hooper (Massacre à la Tronçonneuse). Pourtant, ce roman, loin d’épouser les clichés du genre, renouvelle la vague zombie : les Infectés (car c’est ainsi qu’ils sont nommés) sont une menace qui n’a rien d’humain. Devenus des créatures guidées par leur faim, ils représentent ce que l’humanité a de plus sauvage, de plus inhumain et de plus effrayant. De même, les communautés de survivants ne sont pas un refuge : entre rivalité, fanatisme et dérive dans un monde qui se noie sous le sang, le portrait de l’humanité se veut sombre, à l’instar de TWD. Toutefois, moins sombre, Madeleine Roux livre le portrait de personnes qui cherchent à survivre et à reconstruire avec optimisme, avec une fin emplie d’espoir. La façon dont le roman est amené, ainsi que conclut, me plaît particulièrement : le recul d’une humanité qui a survécu, qui s’est battu et la façon dont chacun perçoit les choses.

Alerte spoiler : pour lire la suite, merci de mettre en surbrillance.
La perception qu’a Michael E. Stockton Jr d’Allison est celle d’un homme admirant la force et le courage d’une femme qui a survécu quand le Dr Burroughs lui reproche une morale vacillante. Mais n’est-ce pas le signe de quelqu’un qui cherche encore à s’adapter à un monde qui a changé du tout au tout ? Plus de gouvernement, plus de police, rien que l’humanité livrée à elle-même, à ses plus grandes noirceurs. Nulle doute que l’on réagirait tous comme Allison Hewitt, c’est d’ailleurs ainsi que la présente Michael E. Stockton Jr. Non comme un exemple de morale mais comme un exemple de survie. 
Fin de l’alerte spoiler.

Vous l’aurez compris, nouveau souffle pour une vague qui s’essouffle, roman bien écrit, format intéressant, Un blog trop mortel est un livre à lire et relire sans modération ! Eh bien, qu’est-ce que vous attendez ? Aller, on y va ! Vous avez un super roman à acheter !

Laisser un commentaire